Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CENTRAFRIQUESUR7

CENTRAFRIQUE/DATACENTER : LA DIGITALISATION DES FINANCES PUBLIQUES EN MARCHE

30 Avril 2021 Publié dans #NATION

Le choix du Président Faustin-Archange Touadera porté sur la personnalité de Hanri-Marie Dondra n’est pas un fait du hasard. Nommé ministre des Finances et du Budget, depuis  lors, ce département de souveraineté ne cesse de connaître d’importants progrès suite aux nombreuses réformes entreprises par l’argentier du gouvernement centrafricain.

Même s’il arrive que la manière dont il a engagé plusieurs réformes clefs, dès son arrivée au ministère, et qui a accentué encore la défiance nourrie à son égard dans certains milieux, le travail abattu par Dondra mérite d’être salué.

Aujourd’hui le lancement des travaux de construction dun Datacenter au sein du ministère est la preuve des efforts déployés par le ministre pour reformer davantage les services de son ministère.

Le projet sous l’appellation anglaise Datacenter autrement dit Centre des données est la suite du projet de digitalisation des finances publiques mises en œuvre par le ministre Dondra et qui s’inscrit dans la droite ligne de la politique du Président Faustin-Archange Touadera. L’objectif est de permettre au ministère des Finances et du Budget de se doter dun centre innovant qui permet de pouvoir mettre toutes les données qui passent par ledit ministère dans ce centre sécurisé afin d’accroitre les recettes domestiques de l’Etat sur lesquelles les partenaires financiers sont plus regardants.

L’autre aspect est que la création d’un Centre des données va permettre d’éviter la lourdeur de l’administration fiscale. Il s’agit là de l’une des reformes phares entreprises par le ministre Dondra qui ne cesse de se battre pour l’assainissement des finances publiques en Centrafrique. La construction de ce centre vient peaufiner le service Electronique des Taxes et Impôt de la Direction Générale des Impôts et des Domaines.

Les travaux de construction de ce centre seront réalisés par la société américaine Cybastion dont la succursale KODETECH installée depuis un certain temps à Bangui.

Toutes ces réformes ont permis aujourd’hui par exemple aux institutions bancaires centrafricaines davoir la santé financière au beau fixe. En témoigne le cas de la BPMC qui est devenu un groupe. Il en est de même pour le Crédit Populaire autrefois au bord de la faillite mais qui se renaît de ses cendres.

C’est un secret de polichinelle que le ministre Dondra a su mettre en place plusieurs réformes pour assainir les finances publiques, gérer positivement le budget de l’État et augmenter les ressources intérieures du pays.

En rappel, sa décision de suspendre une série d’exonérations fiscales, l’annulation du système de mains levées sur les importations, un dispositif qui permettait aux douanes de mettre à disposition des destinataires finaux des biens en cours de dédouanement avant, donc, le paiement intégral des taxes dues, rendant le recouvrement de celles-ci difficiles, voire impossibles sont autant des reformes qui ont permis au gouvernement centrafricain de maîtriser son économie. Ajouté à cela, la construction de l’hôtel des impôts – un immeuble de huit étages qui fait la fierté des Centrafricains.

Au regard de la situation actuelle, les années à venir seront difficiles, il est important que le Président de la République puisse faire davantage confiance aux réformistes comme Dondra afin mener à bien des actions visant à permettre de tenir debout face aux aléas.

Rappelons que le projet digitalisation des finances publiques conçu par le gouvernement et accompagné par le FMI, la banque mondiale et l’union européenne, vise à couper court aux fraudes, à la corruption, aux détournements.

CENTRAFRIQUE/DATACENTER : LA DIGITALISATION DES FINANCES PUBLIQUES EN MARCHE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article